Agoradusport

L`Agora du Sport
par Mickael Despentes sur 11/01/2016 � 04:25 PM

Sébastien Loeb prêt à attaquer les dunes de Fiambala

loeb dakar 2016

Seulement quelques jours après le début de ce Dakar 2016 et pour sa toute première participation, Sébastien Loeb tient déjà le haut du pavé. Premier du classement général, le pilote s’est exprimé lors de la (courte) journée de repos sur les dunes de Fiambala dans les contreforts de la Cordillère des Andes qui l’attendent ce mercredi 13 janvier.

Déjà grand gagnant de trois des six étapes qui ont déjà eu lieu, Sébastien Loeb est le grand favori de ce Dakar 2016. Il est à noter tout de même que ces premières étapes du rallye-raid se sont déroulées sur des tracés davantage WRC que celles à venir. Nul besoin de préciser qu’il es LE spécialiste de ce type d’épreuves avec pas moins de 9 titres de champion du monde.

Le pilote de chez Peugeot s’est d’ailleurs exprimé sur ce qui l’attend dans les semaines à venir au cours de la journée de repos du 10 janvier : « Ça ressemble à quoi, une journée de repos sur le Dakar ? Ce n’est pas de tout repos ! En fait, cela a commencé par un briefing de l’équipe ce matin (dimanche) au parc d’assistance. Pour ce qui est de la grasse matinée, c’est loupé… Ensuite, il y a eu une série d’interviews. »

Sébastien Loeb travaille avec rigueur sur ce Dakar 2016

« J’étais de retour au parc d’assistance en début d’après-midi pour une nouvelle série d’interviews. Et à 17 heures, il y a eu une conférence de presse Peugeot. Ce soir (dimanche soir), je vais encore prendre la voiture de course pour faire un tour sur les routes du secteur. Bref, j’ai passé mon dimanche au parc d’assistance. Je n’ai pas eu l’occasion d’aller à la piscine ! Certes, c’est moins fatigant qu’une étape avec 300 bornes de spéciale et 400 de liaison, mais c’est animé quand même. J’en ai aussi profité pour travailler avec Daniel (Elena, son copilote) sur le parcours. C’est toujours pareil : on récupère le road-book du lendemain en début de soirée. Daniel commence alors une longue séance de boulot pour affiner les notes, case par case. Il y travaille avec beaucoup de rigueur et de méticulosité. »

« Là, il redouble d’efforts parce que l’on aborde la partie difficile de l’épreuve, avec trois grosses journées de navigation en perspective, du côté de Belén puis dans les dunes de Fiambala. On part dans une nouvelle aventure. Ce que l’on a fait la première semaine, c’est bien. Mais ce qui nous attend, c’est un nouveau saut dans l’inconnu. Je ne crains pas ces étapes, même si je sais que j’ai beaucoup à y perdre. Ce terrain est normalement une affaire de spécialistes. Je sais qu’il faut éviter les pièges, mais j’ignore comment m’y prendre ! Même pour demain (lundi), j’hésite encore concernant la stratégie à adopter : entre attaquer à bloc pour essayer de creuser les écarts ou gérer tranquillement pour ne pas à avoir à ouvrir la route le lendemain, j’hésite. » Nous en saurons davantage très prochainement !

Étiquette

Dakar 2016 Sébastien Loeb Slide

Commentaires

Créer un nouveau commentaire